Humeur à la sortie du confinement

Dernier billet d’humeur, quelques jours après la sortie du confinement. C’est à la fois la fin d’une époque, le début d’une nouvelle ère avec des habitudes qui reprennent mais aussi de nouvelles pratiques qui perdurent comme le télétravail.

Ni tout à fait pareil, ni tout à fait nouveau.

Quoiqu’il en soit, cette période de 8 semaines nous aura fait connaître des situations inédites, que l’on n’imaginait même pas. Et donc nous aura permis de grandir et d’apprendre.

Vous retrouverez dans le menu, la feuille de route de l’après confinement, qui synthétise tous les enseignements de cette période et donne quelques bonnes idées pour accompagner le redémarrage.

Merci de m’avoir suivie durant ces semaines, j’espère avoir été utile à ma manière en partageant ces informations. Vous pourrez continuer à vous informer sur linkedin.

https://www.linkedin.com/in/karine-gaudin-97376312/

Karine Gaudin

Actualités fiscales, légales, sociales au 12 mai 2020

Vous trouverez ci-après une note d’actualités complète établie par le cabinet Mazars et actualisée au 12 mai 2020.

Les nouveautés, toujours en jaune vif, sont relatives au domaine social/ressources humaines.

Note d’actualité

Sachez également que les instances comptables ne préconisent pas de provisions liées au Covid-19, pour les comptes clos au 31 décembre 2019, l’événement n’étant pas connu à l’époque en France.

Pour plus de détails sur le sujet…

Marskbook : un projet artistique original pour donner du sens

Lancé en 2015 à l’occasion de la COP21, Maskbook vise à sensibiliser le grand public aux grands enjeux reliant la santé et l’environnement.
Il utilise le masque de protection comme symbole.

L’image potentiellement anxiogène du masque de protection est renversée pour devenir une expression d’optimisme et d’engagement.

C’est une véritable œuvre d’art collective et engagée constituée de portraits masqués du monde entierLa galerie en ligne de portraits masqués sur Maskbook.org rassemble les 1000 plus beaux portraits sélectionnés parmi près de 6 000 participants venant de plus de 30 pays à travers le monde.

A voir ici.

Humeur Semaine 8

Cette fois-ci, nous y sommes presque. Moins d’une semaine avant la reprise d’activité. Mais quelle reprise ? On croyait pouvoir savourer cette perspective, au début du confinement. On se rend compte que sortir de la bulle va nous confronter à de nouveaux enjeux :

  • des salariés dont on ne sait pas s’ils seront présents ou non en fonction de la garde des enfants notamment,
  • des mesures de distanciation à mettre en place qui rendent les flux en entreprise beaucoup plus compliqués et réduisent fortement la productivité,
  • un retour au travail pour certains, la poursuite du télétravail pour d’autres, ou la suite du chômage partiel pour une troisième catégorie, car de toute façon, certains secteurs ne vont pas repartir de sitôt ou sont sur un cycle long avec une forme d’inertie au redémarrage.

En fait, nous sommes plus que jamais en environnement incertain avec de nombreuses variables que l’on ne maîtrise pas. Plus que jamais à devoir faire preuve de courage, de résilience, d’énergie alors que la vision à moyen terme n’est pas claire.

Une chose est sure, la situation est loin d’être stabilisée. Mais revenir dans l’action collective va faire du bien. Et puis aussi le fait de pouvoir retrouver les membres de sa famille que l’on n’a pas vu depuis de longues semaines…

Armons-nous de courage et d’un esprit positif ! De toute façon, c’est mieux que de subir…

Karine Gaudin

Des outils pour préparer la reprise

Vous trouverez ci-dessous des outils pour préparer la reprise d’activité en vue de la sortie du confinement.

Formations à distance : en chômage partiel, les salariés ont dorénavant droit à des formations prises en charge à 100 % par le FNE. A lire ici.

Affichages et organisation des mesures d’hygiène : l’AST 25 donne des modèles pour organiser l’affichage et les mesures d’hygiène des locaux. A consulter ici.

Protocole national de déconfinement pour les entreprises pour assurer la sécurité et la santé des salariés. Un guide détaillé qui aborde de nombreux sujets :

  • recommandations en termes de jauge par espace ouvert
  • gestion des flux ;
  • équipements de protection individuelle ;
  • tests de dépistage ;
  • protocole de prise en charge d’une personne symptomatique et de ses contacts rapprochés ;
  • prise de température ;
  • nettoyage et à désinfection des locaux.

Autre lien possible avec les recommandations de l’INRS.

Règles de chômage partiel à compter du 1er mai : Ameli

Document unique : questions/réponses sur l’élaboration du document unique

Les consignes de l’AFNOR pour la reprise d’activité.

Une borne pour se désinfecter les mains

Borne de désinfection des mains de la société EvercleanHand

C’est la start-up grenobloise qui propose cette innovation : une borne pour se désinfecter les mains, sans contact, et avec un produit totalement bio.

Si la société avait du mal à imposer son produit, l’argumentaire n’est désormais plus nécessaire et de nombreuses sociétés lui ont déjà passé commande. Délai de production de 4 semaines.

Pour en savoir plus

L’investigation appréciative

Qu’est-ce donc me direz-vous ? Une nouvelle définition des initiales IA ?

Les 5 étapes de l’investigation appréciative

Ce pourrait être une méthode pour relancer positivement vos équipes après la crise. Plutôt que de se focaliser sur ce qui a été difficile ou n’a pas fonctionné, prenons le contre pied en mettant en valeur ce qui a bien marché.

En entretien par binôme, chacun met en avant les bonnes pratiques, les nouvelles compétences acquises, les outils, les méthodes, les idées. La synthèse de ces entretiens permet de définir le « rêve », c’est à dire ce qui pourrait être, et de construire ainsi ensemble une vision commune.

Or justement, nous avons besoin de reconstruire la vision de l’entreprise et de redéfinir son projet après le tsunami du covid. Le dialogue autour de ce « rêve » doit permettre de déterminer des propositions concrètes, innovantes et stimulantes qui constitueront les objectifs de demain.

Et ainsi de construire le plan d’action de redémarrage.

Comment savoir si vos collaborateurs restent mobilisés ?

La crise actuelle nous touche dans nos différentes identités : en tant que citoyen, en tant que parent, au niveau professionnel, en tant qu’individu.

Elle transforme les liens entre les collaborateurs et l’entreprise avec deux possibles :

  • une distanciation de ces liens, liée à l’éloignement physique à travers le télétravail ou le chômage partiel
  • un renforcement par le sentiment d’appartenance à une communauté.

L’assiduité au travail (dans une situation de télétravail) est un marqueur d’engagement du salarié, à prendre en considération.

Se mobiliser pour contribuer à des projets collectifs dans le cadre d’actions solidaires est un signe encore plus fort de son engagement.

L’entreprise pourra alors chercher à mettre en valeur cet engagement non pas pour profiter directement de cette action mais pour permettre d’en démultiplier son impact.

En savoir plus.

Arrêts de travail dérogatoires et activité partielle : ce qui change à partir du 1er mai

À compter du 1er mai, les arrêts de travail dérogatoires indemnisés par l’Assurance Maladie seront interrompus. L’employeur devra procéder à la bascule des salariés concernés vers un dispositif d’activité partielle dans la mesure où ils seraient toujours dans l’impossibilité d’exercer leur activité professionnelle.

Le site Améli décrit le mode opératoire et les documents à remplir dans les différents cas.

A consulter ici.

Humeur Semaine 7

Le confinement abîme la vitalité : une forme d’usure du corps et de l’esprit.

Etienne Klein

Et l’on se rend compte en outre, que le déconfinement risque d’être encore plus compliqué que le confinement, car il va se faire en environnement totalement incertain et évolutif. Il suffit de prendre le cas de l’école pour comprendre que tous les cas de figure seront possibles et surtout…vont évoluer dans le temps, sur une durée de plusieurs mois.

Un maître mot plus que jamais : l’agilité !

Pour s’adapter encore et toujours et surtout pour remobiliser les équipes entre la dynamique d’un retour au travail, la confrontation avec des vécus très différents selon les personnes et les conditions de confinement, et des équipes qui ne pourront totalement se retrouver du fait de la poursuite du télétravail.

Plus que jamais, un management de l’écoute devra remplacer le management par contrôle visuel si communément pratiqué jusqu’alors….

Karine Gaudin